Play Video
Quelle est la responsabilité d’un dirigeant d’association en cas d’accident ?

Si le dirigeant d’une association cause un dommage par son fait et dans le cadre de ses fonctions à un tiers (personne extérieure à l’association), c’est en principe l’association, en tant que personne morale, qui est civilement responsable.

Une personne morale est un groupement de personnes physiques réunies pour accomplir quelque chose en commun (entreprises, sociétés civiles, associations, État, collectivités territoriales, etc.). Ce groupe peut aussi réunir des personnes physiques et des personnes morales. Il peut aussi n’être constitué que d’un seul membre (entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée – EURL – par exemple).

Il en est de même si le dirigeant cause un dommage à un membre de l’association. C’est l’association qui indemnise la victime des dommages qu’elle a subi.

Toutefois, la responsabilité personnelle du dirigeant peut également être recherchée s’il est établi qu’il a commis une faute détachable de ses fonctions.

Une faute détachable des fonctions est une faute commise intentionnellement et d’une particulière gravité incompatible avec l’exercice normal des fonctions de dirigeant.

La responsabilité personnelle du dirigeant peut également être recherchée s’il agit hors de ses attributions ou en dehors de son objet.

Vidéos associées

Association généralités
Dans quel cas, une association peut-elle être reconnue responsable pénalement ?

Voir la vidéo

Play Video
Association généralités
L'association doit-elle indemniser un bénévole s'il a subi un dommage lors d'une activité pour l'association ?

Voir la vidéo

Play Video
Association généralités
Les acteurs de l'association peuvent-ils être inquiétés pénalement si l'association est reconnue responsable ?

Voir la vidéo

Play Video