Un rapport de l’inspection générale de l’Éducation, du Sport et de la Recherche sur l’orientation reconnaît le caractère souvent illisible de l’information aux élèves, en raison notamment de l’enchevêtrement de nombreux acteurs. Mais ses préconisations ne disent pas un mot sur l’évolution du rôle des régions, cheffes de file des politiques territoriales en la matière.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.