Serge Letchimy évoque notamment « l’imminence d’une cinquième vague » alors que le taux d’incidence reste élevé, 127 cas pour 100 000 habitants, et le taux de vaccination faible avec seulement 36% de la population avec un schéma vaccinal complet. Serge Letchimy alerte aussi sur « une rupture de soin alors que le CHU connaît de fortes tensions, notamment sur la question de l’application du pass sanitaire ». Outre une « médiation » impliquant « l’État, les corps médicaux, les représentants des personnels et les acteurs de la médiation » afin de « rétablir un espace de dialogue et de débat respectueux des opinions de chacun », Serge Letchimy demande aussi « l’amplification » des test antigéniques pour le pass sanitaire, le report de la fin de la gratuité des tests en Martinique, prévue le 15 novembre, et « la mise à disposition d’un vaccin classique (…) en complément du Pfizer » pour répondre « aux doutes de la population ».Une demande qui avait été faite pour la Guyane, qui a récemment reçu le vaccin à dose unique Jannsen. Un vaccin également utilisé en Nouvelle-Calédonie, en Polynésie et à La Réunion.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.