En 2020, année marquée par le début de la crise liée à la COVID-19, la croissance économique de la Martinique chute à – 3,9 % après + 1,4 % l’année précédente. Cette baisse est de moindre ampleur que celles à l’échelle nationale (– 7,9 %) et de la Guadeloupe (– 4,9 %), mais légèrement plus forte qu’en Guyane (– 2,7 %).La crise sanitaire restreint l’activité et les déplacements à l’intérieur, en provenance et à destination du territoire. Ces restrictions entraînent une forte baisse de la consommation des ménages (– 7,5 %, après + 0,4 % en 2019), qui devient le premier facteur de retournement de la croissance (– 4,6 points). Malgré les incertitudes soulevées par la crise, l’investissement résiste mieux, diminuant de 2,5 % (après + 4,2 % en 2019). La baisse des importations réduit quant à elle le déficit commercial, au bénéfice de la croissance (+ 1,0 point de contribution).Seul poste en augmentation (+ 1,4 %), la consommation publique limite le recul du PIB (+ 0,6 point). Les administrations publiques maintiennent leurs dépenses de fonctionnement, au premier rang desquelles la masse salariale de leurs agents. En parallèle, les dépenses de santé augmentent pour faire face à la pandémie de coronavirus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.