Façonnée par un parcours hors du commun, Gisèle Bourquin lance en 2008 l’association « Femmes au-delà des mers ». Son but, permettre à des personnes issues des Outre-mer de se rencontrer tout en s’ouvrant sur le monde. Cette quête de l’autre demeure à ce jour le moteur de sa vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.